Mon écriture a trois petites têtes, la première prétend faire des histoires, le deuxième prend des images et les complète de mots, la troisième se juxtapose à des artistes. Les trois têtes n'ont pas de dents et portent un bonnet de laine en cette période.

samedi 28 janvier 2023

Grottes - 19

 

Au concours pour être le plus grand, manger de la soupe ne suffit pas. Choisir le bon endroit d’évolution, quand on le peut, fait gagner de la hauteur. Le choix d’activités également, quand elles sont possibles et abordables. Il est bon de penser cette grandeur comme pérenne et non comme un événement pendant une guerre ou un concours, le podium est en constant déséquilibre, les tribunes peuvent être renversées ou démontées. Ne pas viser le soleil, nous en savons les conséquences sur les ailes.


 

jeudi 26 janvier 2023

Grottes - 18

 

Pour tenir les colonnes de mon temple, j’use de structures usagées, anciennes et fidèles. Ça tient. Le réseau, les lieux, les fondations, appelons ça comme nous pouvons, ça tient, ça me tient. Quelques personnes, quelques lieux, beaucoup d’objets qui peuvent n’être que de lumière, des recettes de cuisine, des manières de plaisanter. L’existence est fragile, elle apparaîtrait désordonnée ou brouillonne ou hasardeuse, elle se fabrique sur du vent et de la pluie, sur des durées et des accidents, sur des ciments de poussière.

 


 

mercredi 25 janvier 2023

Grottes - 17

 

Je me mesure à tous les défis que je peux gagner. Le courage n’est pas une fine affaire et perdre, même si on devrait en tirer des leçons, ne m’élève pas. Aussi, je jauge rapidement ce qu’il convient que je fasse. J’évite le sport, les paris, les ambitions, la vérité, les évidences, les hasards, le futur.

 


 

mardi 24 janvier 2023

Grottes - 16

 

Si je confonds les gyromitres et les morilles, c’est pour une extase ou pour en mourir. Je devrais me méfier de tout ce qui ressemble à son contraire. Moi dans un miroir, je me méfie. Je ramasse un rosé et je vois que c’est une amanite. Je jette, bien sûr. J’ai pourtant le regret d’avoir tué l’amanite, je me rappelle ensuite que ça fait réseau, que c’est dessous la terre que le champignon s’étale. Ce que je vois du champignon est le dessus d’un iceberg.


 

lundi 23 janvier 2023

Grottes - 15

 

Autour des nuages et quand il pleut ou si la neige veut bien nous recouvrir, le soleil existe encore. Il est là, chaque jour, il a fait son tour, il éclaire. Discret, il fait son boulot, il veut bien être dissimulé, il s’en fout un peu, je crois, il éclaire les dessus des nuages et se fout bien que ça traverse ou non. J’aurais les bras longs si je voulais écarter ces nuages, cette pluie, la neige. Et quoi ? Je me brûlerais, comme il brûle les ailes des anges qui sont toujours trop téméraires ou les ailes d’un humain qui vraiment est très prétentieux. J’accepte les nuages, la neige et la pluie.

 


 

Grottes - 14

 

Tout espoir a disparu et tu es enlisé dans tes doutes, en regardant tes pieds comme une mouche veut regarder le plafond. Tu n’en sortiras pas ainsi, écoute-moi. Je ne suis pas toujours de bon conseil et j’aime mentir. Tu peux ne pas me croire, par instinct ou parce que tu ne m’aimes pas, je suis un ours. Si tu poses ton regard à l’horizontal, tu verras la sortie. C’est aussi une entrée, le choix t’appartient. Passer d’un endroit à un autre, c’est parfois une naissance. Une chute, parfois.

 


 

dimanche 22 janvier 2023

Grottes - 13

 

La bouche de la baleine contient Pinocchio, le sel et l’eau, des respirations, les mers du globe. Du plancton, parfois des idées. Le ventre de la baleine, ou du cachalot pour éviter les malentendus, prolonge cet espace déjà démesuré. Il est censé être clos, on lui suppose toujours un petit trou, une échappatoire docile, contrôlée, rassurante. Ainsi peut-on tomber de la bouche dans le ventre et s’en sortir.